Avocats-Publishing Avocats en propriété intellectuelle et droit des affaires à Paris et Bruxelles
6, place Saint Sulpice - 75006 Paris >>> Tél. : Tél. : 01 45 44 10 33

EDITO 2001

La musique en (première) ligne

juillet 2001

par Anne Pigeon-Bormans, Avocat au Barreau de Paris

Le temps des déclarations de guerre et des batailles judiciaires livrées par les majors à l’encontre des fournisseurs de services musicaux en ligne, MP3 et Napster, est désormais révolu. Le moment est venu des alliances qui pourraient, par ailleurs, se révéler parfaitement anticoncurrentielles.

Ainsi, le 22 février 2001, Vivendi Universal et Sony se sont rapprochés pour créer PRESSPLAY et se sont déclarés prêts à distribuer en ligne 50% de la musique mondiale. Le 2 avril, BMG, EMI et AOL TIME WARNER ont fait de même et créé MUSICNET. Le 21 mai 2001, Vivendi Universal a racheté MP3 et le 7 juin 2001, MUSICNET a annoncé un accord de distribution avec Napster.

Il semblerait, cependant, que ces unions ne facilitent pas pour autant le passage du téléchargement musical gratuit au téléchargement payant et que les sociétés d’auteurs se trouvent toujours autant démunies quant aux modalités de reversement des droits numériques (Source : Le Nouvel Hebdo n°16).

Les acteurs, la technologie, le droit, tout semble aujourd’hui, réuni pour faire émerger de nouvelles ressources, un nouveau marché de la musique grâce à la toile. Et pourtant, l’industrie musicale est confrontée à la difficulté propre au réseau : faire payer des internautes habitués à la gratuité et à une certaine marginalité.

Il y a donc fort à parier que ces nouvelles ressources ne viendront pas des initiatives récentes des majors dont les actions conjuguées semblent plus paralysantes que créatives, mais plutôt de nouvelles structures, spécifiques à internet, du côté cette fois, de la légalité.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | | Plan du site
Avocats paris - Droit d'auteur, droit des marques et de la création d'entreprise
Avocats paris - Droits d'auteur, droit des marques, droit à l'Image et vie privée